Bio / contact

Apparu sur cette planète en 1981, Philippe Battaglia a, du plus loin qu’il s’en souvienne, toujours eut un pied dans la culture et l’écriture. Responsable de la programmation longs-métrages du festival 2300 Plan 9 : Les Etranges Nuits du Cinéma pendant plus d’une dizaine d’années, il est le co-fondateur et le président de la salle Le Kremlin – salle obscure, à Monthey (Valais), où il réside.

Auteur de trois nouvelles, d’un roman et d’un spectacle, il s’exhibe vigoureusement à travers des chroniques presse (magazine Le Vendredi) et radio (Radio Chablais). Il a également été recruté comme directeur de la collection littéraire Le Gore des Alpes.

Aujourd’hui, il partage son temps en l’écriture de ses romans et chroniques, la présidence du Kremlin et la direction de la collection Le Gore de Alpes.

De manière plus générale, il a été (dans le désordre) : enfant turbulent, adolescent bordélique, étudiant peu assidu, punk de salon, cuisinier dans un institut psychiatrique, vide-poubelle dans une banque, archiviste dans une abbaye, directeur d’une collection littéraire, employé de commerce équitable dans un hôpital, vidéaste amateur mais primé, Président du Kremlin, programmateur pour un festival de films d’horreur, donneur de leçons à l’Union Suisse des Professionnels de l’Immobilier, vendeur en multimédia, chroniqueur presse & radio, critique cinéma improvisé, caissier dans un centre commercial, courtier en immeuble, blogueur, écrivain, bédéiste dans un magazine informatique ayant fait faillite juste après sa première publication et essaye encore aujourd’hui avec beaucoup d’application de devenir un être humain à peu près convenable.